[CRITIQUE] Red Queen – Victoria Aveyard

Aujourd’hui nous allons parler d’une saga que j’ai découvert il y a peu et que j’ai adorée. Nous allons évoquer ensemble le premier tome de Red Queen écrit par Victoria Aveyard, une auteure américaine qui signe là son premier roman. A noter que ce livre est édité par les Editions du Masque (MSK) mais que l’on peut également le trouver en poche (Livre de Poche). Sa première édition française contient 432 pages et coûte 18 euros. 

couv16163936

Le mot de l’éditeur 

« Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.

Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.»

La couverture 

J’ai décidé d’introduire un nouvel élément à mes critiques, celui de la couverture. Il s’agit ici d’interpréter les couvertures des livres quand cela est possible. Il faut savoir qu’une couverture n’est jamais choisie au hasard. Cette dernière peut représenter un passage du livre en question, un objet important à l’histoire, un personnage ou peut tout simplement être une construction d’éléments (on appelle ces éléments des signes) en lien ou non avec l’histoire. Ceci n’est qu’un interprétation parmi tant d’autres.

Quand on voit cette couverture, la première chose que l’on observe est la séparation en deux entre le gris argenté en haut et le noir en bas. On remarque que la couronne, symbole de l’autorité, est dans la partie argentée. Il faut ajouter à cela qu’elle est à l’envers et que du sang en coule. Cela signifie clairement que l’autorité est renversée par les armes. Je tiens également à préciser que si la partie argentée représente les Argents, la partie noire, elle, représente les Rouges. En effet, ces derniers vivent dans l’ombre tels des esclaves et sont dominés par les Argents. La couverture ne peut être plus claire.

Mon avis 

J’ai été agréablement surpris par cet ouvrage. A aucun moment on ne devine ce qui pourrait se passer après, les évènements sont assez inattendus. L’auteure nous présente un univers très riche et brouille les pistes afin que le lecteur ne parvienne pas à situer temporellement l’histoire. En effet, dès le début nous avons l’impression que le récit se déroule à une époque plus ou moins médiévale, avec la présence de châteaux, d’une hiérarchie monarchique. Mais plus on avance dans l’histoire et plus on découvre que cet univers possède des éléments de notre époque. Cependant il est impossible de situer précisément l’histoire. J’aurais aimé plus de précisions et de détails sur cet univers et sur sa construction. Je déplore également l’absence d’une carte dans l’ouvrage qui nous permettrait de mieux situer le monde dans lequel nous sommes plongés. 

L’univers est tout simplement addictif et très intéressant. Ce n’est pas vraiment une dystopie mais ça s’en approche sur quelques points. Les personnages sont très bien travaillés et on se surprend même à s’y attacher, notamment aux deux jeunes princes, Cal et Maven. Quant à l’héroïne, Mare, c’est clairement le type de personnage qui manque cruellement dans les oeuvres littéraires aujourd’hui. Une héroïne qui accepte son sort mais qui se bat à côté pour changer le monde dans lequel elle vit, non pas pour elle, mais pour les autres. 

N’attendez plus ! Fans de Fantastique, lisez-le !

Ma note : 8 / 10

Publicités

10 commentaires sur “[CRITIQUE] Red Queen – Victoria Aveyard

Ajouter un commentaire

  1. J’ai lu ce 1er tome, que j’ai beaucoup apprécié, mais c’est loin d’être un coup de cœur. En effet, j’ai trouvé que l’on creusait pas assez le personnage de Mare, les actions s’enchainent ce qui donne un bon rythme, mais du coup je trouve que l’auteur n’a pas assez fouillé dans les ressentis des personnage.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :